affaires-strategiques.info

Le programme en politique étrangère des principaux candidats à l’élection présidentielle française

Déclarations sur la défense anti-missile - François Hollande, Gérard Longuet

18 avril 2012

François Hollande sur le bouclier anti-missile

Interrogé lundi 9 avril par I-Télé sur l’adhésion ou non de la France au projet de bouclier antimissile, François Hollande a déclaré : « Je suis réticent à l’égard de cette évolution ». « Nous n’avons aucune possibilité de participer industriellement à cette affaire et deuxièmement ça met en cause l’idée même de la dissuasion », a-t-il précisé.

Ce projet est un des grands axes de développement de l’Otan. L’achèvement de la première phase du bouclier antimissile déployé en Europe de l’Est doit être annoncé au Sommet de l’Otan à Chicago en mai. Il devrait être opérationnel en 2018 et a pour fonction de protéger l’Europe d’une attaque de missiles en provenance du Moyen-Orient.

Réponse de Gérard Longuet par communiqué (10 avril)

Selon le Ministre de la Défense, François Hollande « se trompe doublement. »

« Nier la capacité des industriels français à participer au bouclier anti-missile de l’OTAN, c’est méconnaître que la France a des briques à apporter au système de l’Alliance, c’est nier l’expertise française en matière d’interception (premiers tirs français réussis en 2010 et 2011) et dans le domaine de l’alerte avancée (moyens terrestres et spatiaux) qui ouvrent la voie à des coopérations substantielles », précise-t-il.

« François Hollande se trompe encore lorsqu’il indique que le bouclier anti-missile met en cause l’idée même de la dissuasion »,

« Lors du sommet de l’OTAN de Lisbonne en novembre 2010, la France a demandé et obtenu que la décision d’étendre les capacités de défense anti-missile de théâtre de l’Alliance à la protection des populations et territoires européens n’affecte pas le rôle de la dissuasion. (…) La défense anti-missile complète la dissuasion, au même titre que les moyens conventionnels, elle n’est pas destinée à s’y substituer. »

Sources : Le Figaro, Europe 1

 

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami


Dans la même rubrique

 
 

archives  Le programme en politique étrangère des principaux candidats à l’élection (...)

afficher archives loupe

 
 

Qui sommes nous ?

L’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques, centre de recherche en relations internationales, a créé son site d’informations "affaires-strategiques.info".

Suite...


 
 
 

Brèves

Alors que l’Afrique centrale a connu de nombreux remous récemment, notamment en République centrafricaine, le GRIP publie une note d’analyse étudiant le rôle du Tchad dans la stabilisation de cette région et son possible statut de puissance régionale.

Suite...


 
 

Home page  | Contact  | Plan du site  | Mentions_legales  | Suivre la vie du site RSS 2.0