affaires-strategiques.info

Accueil du site > Toutes les rubriques > Brèves > Mer de Chine méridionale : une série d’exercices militaires conjoints entre (...)

RSS 2.0 Suivre la vie du site


Brèves

Mer de Chine méridionale : une série d’exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis et les Philippines

26 avril 2012

Quelques semaines après le sommet de l’ASEAN au Cambodge au début du mois, où l’évocation des contentieux en mer de Chine méridionale a soigneusement été évitée, les différents entre Manille et Pékin concernant les archipels de Spartley et de Paracels tendent à s’amplifier. Actuellement 7000 militaires philippins et américains participent conjointement pendant deux semaines à des manœuvres de simulation navales dans cette région.


Les Etats-Unis et les Philippines participent actuellement à des séries de simulations militaires en mer de Chine méridionale. Ces exercices ont lieu chaque année et s’effectuent en vertu d’une convention de défense mutuelle signée en 1951 entre les deux pays. Ils se déroulent cette année dans les archipels de Spartley et de Paracels, sur des territoires à priori philippins mais également revendiqués par la Chine. Cette zone est un point de passage important entre l’Océan indien et l’Océan pacifique et qui de plus s’avère riche en ressources naturelles, notamment en gaz.

Depuis quelques temps le nombre de litiges entre la Chine et les Philippines au sein de cet espace se sont multipliés. Si, pour le chef des armées philippines, cet exercice intervient « à un moment opportun », elle est ressentie par la Chine comme « une provocation » qui pourrait sérieusement menacer la stabilité de la région. Cette dernière s’est toujours montrée très réticente quant à l’intervention d’acteurs étrangers dans le processus de résolution de conflit de cette zone. Elle revendique historiquement sa souveraineté sur l’archipel de quelques 200 îles pour la plupart inhabitées, et actuellement sous les souverainetés de six Etats du Sud-Est asiatique dont le Vietnam et les Philippines.

De nombreux conflits ont eu lieu jusqu’en 2002, date à laquelle les six pays souverains ont approuvé un statu-quo, qui s’est avéré stabilisateur pour la région jusqu’à maintenant. Néanmoins la Chine maintient ses revendications territoriales, ce contre quoi les Philippines pourraient prochainement en appeler à l’ONU. Coïncidence ou pas, la Chine effectue elle aussi en ce moment même des opérations de simulations navales similaires avec la Russie en Mer jaune.

Sources : Reuters, Le Monde, Russia Today

 

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami


Dans la même rubrique

 
 

archives  Brèves

afficher archives loupe

 
 

Qui sommes nous ?

L’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques, centre de recherche en relations internationales, a créé son site d’informations "affaires-strategiques.info".

Suite...


 
 
 

Brèves

Alors que l’Afrique centrale a connu de nombreux remous récemment, notamment en République centrafricaine, le GRIP publie une note d’analyse étudiant le rôle du Tchad dans la stabilisation de cette région et son possible statut de puissance régionale.

Suite...


 
 

Home page  | Contact  | Plan du site  | Mentions_legales  | Suivre la vie du site RSS 2.0