affaires-strategiques.info

Accueil du site > Toutes les rubriques > Brèves > Commission européenne : le lancement d’un corps de 10 000 volontaire (...)

RSS 2.0 Suivre la vie du site


Brèves

Commission européenne : le lancement d’un corps de 10 000 volontaire humanitaires est –il réellement du goût de tous ?

20 septembre 2012

Dans son communiqué de presse du mercredi 19 septembre, la Commission Européenne rapporte la mise en place d’un corps de volontaires humanitaires dont le déploiement aurait lieu dès 2014 et se prolongerait jusqu’en 2020. Ces volontaires humanitaires viendraient apporter leur soutien aux ONG opérant dans les zones à risque, zones de conflits ou de catastrophes naturelles. Selon le communiqué, les 10 000 volontaires européens, notamment des jeunes de plus de 18 ans, seront formés d’ici à 2020 en étroite coopération avec les ONG.


Depuis une vingtaine d’années, les catastrophes naturelles et les conflits dans le monde auraient fortement augmenté. La Commission Européenne a donc voulu renforcer la présence humanitaire sur le terrain par la création d’un corps de volontaires, initiative déjà prévue dans le cadre du traité de Lisbonne. En 2011, 200 personnes avaient été envoyées à titre expérimental. Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission chargée de la coopération internationale a déclaré : « Cette initiative est une occasion unique d’adresser un signal positif en cette période de crise : grâce à leur action sur le terrain, les volontaires humanitaires de l’UE afficheront la solidarité de l’Europe en venant en aide aux populations qui en ont le plus besoin. (…)Le volontariat est massivement soutenu par l’ensemble des citoyens de tous nos États membres. »

Les candidats recrutés bénéficieront d’une préparation et obtiendront le statut de volontaires au service de l’UE. Des normes européennes seront établies afin d’encadrer la gestion des volontaires et des projets humanitaires auxquelles les organisations humanitaires devront adhérer si elles veulent coopérer avec ces derniers. La sécurité des volontaires sera mise au premier plan afin d’éviter les risques de prise d’otages. Leur formation se verra affecter un budget de 58 millions d’euros. Le budget du déploiement a, quant à lui, été fixé à 137 millions d’euros.

D’après un sondage réalisé récemment par Eurobaromètre et publié en juin 2012, les citoyens européens approuvent à 88% (9 citoyens/10) le renforcement de la présence humanitaire de l’UE, malgré le contexte international tendu. Le sondage montre, malgré l’envergure de la crise économique, un accroissement du soutien public à l’aide humanitaire. La majeure partie des personnes interrogées pense que le financement de l’aide humanitaire est nécessaire malgré l’état des finances publiques. Ils considèrent majoritairement que la protection civile est plus efficace à l’échelle de l’UE qu’à l’échelle nationale. « Je suis fière que l’Europe fasse preuve d’un tel engagement et d’un tel soutien envers l’aide humanitaire et la protection civile, malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontés en ce moment », a déclaré M. Georgieva. 68 % des Européens déclarent savoir que l’UE finance des actions d’aide humanitaire. Quatre personnes sur dix (38 %) connaissent la mission de coordination de la protection civile de l’UE. Cette dernière est ainsi devenue le premier pourvoyeur d’aide humanitaire au monde.

Néanmoins, selon certaines organisations de secours, le projet ne serait pas réellement adapté aux besoins du terrain. Ces ONG seraient plus à la recherche d’expatriés expérimentés que de jeunes européens de plus de 18 ans formés dans le cadre de cette mission humanitaire de l’UE. Le directeur des programmes internationaux de la Croix Rouge a même déclaré : « Si l’objectif est de rendre l’aide plus efficace, le corps de volontaires est la dernière chose dont nous avions besoin. (…) Au mieux, ils seront employés à des postes secondaires. Mais avec l’argent dépensé pour un volontaire, je peux apporter de l’eau potable à 10 000 personnes ».

Sources : Europa ; Europa-> http://europa.eu/rapid/pressRelease... ] ; La Croix

 

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami


Dans la même rubrique

 
 

archives  Brèves

afficher archives loupe

 
 

Qui sommes nous ?

L’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques, centre de recherche en relations internationales, a créé son site d’informations "affaires-strategiques.info".

Suite...


 
 
 

Brèves

Alors que l’Afrique centrale a connu de nombreux remous récemment, notamment en République centrafricaine, le GRIP publie une note d’analyse étudiant le rôle du Tchad dans la stabilisation de cette région et son possible statut de puissance régionale.

Suite...


 
 

Home page  | Contact  | Plan du site  | Mentions_legales  | Suivre la vie du site RSS 2.0