affaires-strategiques.info

Accueil du site > Toutes les rubriques > Brèves > Inde/ Tadjikistan : vers un partenariat stratégique à long terme

RSS 2.0 Suivre la vie du site


Brèves

Inde/ Tadjikistan : vers un partenariat stratégique à long terme

20 septembre 2012

Au début du mois de septembre, le Président du Tadjikistan, Emomali Rahmon, avait rencontré le Premier Ministre indien Manmohan Singh à New Delhi dans le but de consolider les relations entre les deux pays, notamment dans les domaines du commerce, de l’énergie et de la sécurité. L’IDSA (Institute for Defence Studies and Analyses) souligne dans un rapport publié le 18 Septembre les enjeux de ce « partenariat stratégique ».


Lors de cette rencontre début septembre, les deux hommes politiques avaient décidé de renforcer la coopération bilatérale dans bon nombre de secteurs - entre autres politique, économique, scientifique, défense, lutte contre le terrorisme. La visite du président Rahmon montre la volonté de l’Inde d’accorder une place plus grande au Tadjikistan dans sa politique étrangère, le décrivant d’ailleurs comme « un partenaire clé ». Selon l’IDSA, l’importance du Tadjikistan pour l’Inde est avant tout géostratégique, notamment parce que le pays est limitrophe à la Chine, à l’Afghanistan et se situe près du Pok (Pakistan occupied). Dans les contextes actuels de l’Afghanistan où les Talibans ont un impact de taille et du Pakistan, où la violence ne cesse de croître, le Tadjikistan serait dès lors d’une grande importance pour l’Inde. D’une part, des forces extrémistes pourraient s’infiltrer dans le pays, ce qui aurait de sérieuses conséquences pour la sécurité de l’Inde proche du Pok et du Cachemire. D’autre part, le Tadjikistan, doté des plus grandes ressources en eau de la région, est une puissance hydroélectrique. C’est le plus gros producteur d’hydroélectricité de la CEI après la Russie. Le pays a également beaucoup de réserves en mercure et en zinc, réelles opportunités pour l’Inde.

C’est dans ce contexte que le Tadjikistan et l’Inde ont renforcé leur relation dans le domaine de la défense et de la sécurité afin de faire face à l’extrémisme et au terrorisme. L’Inde et le Tadjikistan ont voulu améliorer le dialogue entre leurs agences de sécurités et leurs ministres des Affaires étrangères afin de coordonner leurs efforts pour travailler au sein du JWG (Joint Working Group) dans la lutte internationale contre le terrorisme. Selon l’IDSA, ce renforcement des relations montre que l’Inde a l’intention de jouer un rôle croissant et d’asseoir sa puissance dans la région Centre-Asie. A travers la nouvelle politique « Connect Central Asia », l’Inde augmenterait ses capacités économiques et militaires afin de s’assurer un certain rayonnement stratégique dans la région. La visite du président Rahmon confirme l’engagement des deux pays à dynamiser leur coopération afin de créer un partenariat stratégique à long terme. Cependant, le succès de ce partenariat dépend de la mise en place effective des différends accords entrepris (politique, sécuritaire, économique, énergétique et culturel).

Sources : Institute for Defence Studies and Analyses ; Eurasianet.

 

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami


Dans la même rubrique

 
 

archives  Brèves

afficher archives loupe

 
 

Qui sommes nous ?

L’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques, centre de recherche en relations internationales, a créé son site d’informations "affaires-strategiques.info".

Suite...


 
 
 

Brèves

Alors que l’Afrique centrale a connu de nombreux remous récemment, notamment en République centrafricaine, le GRIP publie une note d’analyse étudiant le rôle du Tchad dans la stabilisation de cette région et son possible statut de puissance régionale.

Suite...


 
 

Home page  | Contact  | Plan du site  | Mentions_legales  | Suivre la vie du site RSS 2.0