affaires-strategiques.info

Accueil du site > Toutes les rubriques > Qui est ce jeune pirate ? > Mauritanie : un retour du président controversé

RSS 2.0 Suivre la vie du site


Qui est ce jeune pirate ?

Mauritanie : un retour du président controversé

22 novembre 2012

Après une convalescence en France suite à une blessure par balle, l’Agence mauritanienne a annoncé que le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz rentrerait dans son pays le samedi 24 novembre. Bien qu’un membre de la famille du président affirme qu’il « est complètement rétabli », l’opposition dans le pays ne semble pas prête à laisser le président revenir au pouvoir comme si de rien n’était.


Le 13 octobre, selon la version officielle diffusée par les agences de l’Etat, le véhicule de M. Aziz a essuyé « par erreur » les tirs d’un soldat de l’armée mauritanienne alors en patrouille dans cette zone à une quarantaine de kilomètres de la capitale. Transféré à Nouakchott, pour une opération en urgence, il a ensuite été transporté en France, à l’hôpital militaire Percy de Clamart pour y recevoir des soins pendant dix jours. Son séjour s’est ensuite prolongé pour sa période de convalescence.
Si le président Aziz a affirmé à France 24 que « les circonstances [de l’accident] sont très claires, il n’y a pas de dessous », d’aucuns pensent que l’auteur des tirs présumé, arrêté le jour même de l’accident, pourrait être un terroriste, ou même peut-être un terroriste infiltré dans l’armée mauritanienne.

A la fin de sa convalescence, M. Aziz a rencontré le mardi 20 novembre son homologue français François Hollande à l’Elysée. Durant cet entretien relativement court, M. Hollande a confirmé son soutien aux actions menées par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et par l’Union Africaine (UA) dans le cadre de la crise au nord du Mali. Le président Aziz a de son côté annoncé adopter la même position que la France de refus de dialogue avec les groupes terroristes.

Si Mohamed Ould Abdel Aziz a bien l’intention de reprendre la tête de l’Etat mauritanien après son absence, son retour ne fait pas l’unanimité. Selon Saleh Ould Hanena, président en exercice de la Coordination de l’opposition démocratique (COD), le président « paraît faible physiquement, sa voix est également faible. Il est en incapacité physique d’exercer le pouvoir, en plus de son incapacité politique dont souffre le pays jusqu’à présent ». Dénonçant un vide politique, juridique et institutionnel lors de l’absence du chef de l’Etat, la COD, composée d’une dizaine de partis, a appelé à une manifestation à Nouakchott le 21 novembre et commencé des consultations avec les divers partis mauritaniens pour réfléchir à une sortie de crise.
Depuis déjà plus d’un an, la COD dénonce l’incapacité de M. Aziz à gérer le pays, laissant davantage de champ libre aux terroristes – l’organisation est d’ailleurs la première à douter de la version officielle de l’accident de M. Aziz.

Sources : RFI, Jeune Afrique, Africa Nouvelles, BBC Afrique

 

Imprimer cette page Envoyer cette page à un ami


Dans la même rubrique

 
 

archives  Qui est ce jeune pirate ?

afficher archives loupe

 
 

Qui sommes nous ?

L’IRIS - Institut de relations internationales et stratégiques, centre de recherche en relations internationales, a créé son site d’informations "affaires-strategiques.info".

Suite...


 
 
 

Qui est ce jeune pirate ?

Alors que l’Afrique centrale a connu de nombreux remous récemment, notamment en République centrafricaine, le GRIP publie une note d’analyse étudiant le rôle du Tchad dans la stabilisation de cette région et son possible statut de puissance régionale.

Suite...


 
 

Home page  | Contact  | Plan du site  | Mentions_legales  | Suivre la vie du site RSS 2.0